ACCUEIL

Voilà comment ma guitare m’a aidée

Quand je pars de la maison, il fait nuit. Et quand je rentre du travail, il fait encore nuit. Déprimant. Je n’arrive vraiment pas à m’habituer à cet hiver brumeux et grisâtre!! Aaaah, sortir de la couette est un combat que j’ai un mal fou à gagner le matin. Trop dur de sortir de la chaleur douillette de mon lit pour affronter ce genre de pluie fine froide et cette humidité désagréable (je me demande parfois pourquoi Dieu a créé l’hiver…)

Aujourd’hui, début février, on est en plein cœur de l’hiver et mon cœur soupire après le soleil et un peu de chaleur. Une grande tasse de thé avec un plaid sur les jambes, ça fait du bien mais ça ne fait pas tout!B

Brrr…

Mais le truc le plus problématique quand il fait gris et froid c’est que ça a un effet terrible sur le moral! Quelqu’un a déjà entendu parler de la dépression saisonnière? Et bien, c’est une maladie qui existe seulement l’hiver et guérit pendant l’été… oui oui! Ces personnes prennent des anti-dépresseurs en hiver et les arrêtent dès que le soleil et la chaleur revient.

Moi aussi, j’avoue que je n’ai pas vraiment la pêche en hiver….Tous les matins, mes yeux scrutent le ciel (et la météo) en espérant trouver quelques rayons de soleil, qui sont rarement au rendez-vous en ce moment. En plus, ce soir en rentrant, j’avais le cafard. J’ai vraiment l’impression que le mauvais temps amplifie les trucs désagréables qu’on a vécus dans la journée, au travail ou ailleurs.

Mon Dieu, moi et ma guitare

Mais ce soir, je sais pas mais tout d’un coup, mes yeux se sont posés sur ma guitare. Je n’ai plus tellement le temps de jouer avec en ce moment et pourtant elle est là, à m’attendre fidèlement. Il fut un temps où je jouais tous les jours. Mais depuis quelques mois, l’enthousiasme que j’avais m’a quittée et je ne le fais plus qu’une fois par semaine. Et encore! Mais aujourd’hui, je me suis sentie poussée à la prendre et à gratter quelques notes. J’ai commencé à chanter ce chant que je ne chantais plus depuis plusieurs années. Aussitôt, la louange a envahi mon cœur et chassé les pensées négatives et le fardeau qui pesait lourdement sur mes épaules! Incroyable.

Routine, lassitude, ras le bol

J’ai oublié cette force que donne la louange dans les jours difficiles. Parfois, on avance tête baissée et le seul objectif qui revient chaque matin est de finir le travail et rentrer le soir. Et rebelote. Je ne sais pas si c’est la faute de l’hiver mais il arrive que nos pas deviennent pesants et que nos perspectives sont proches de zéro. Et nous accumulons routine sur routine et la lassitude s’installe pour nous couvrir d’une épaisse couche de ras-le-bol.

«  J’ai oublié cette force que donne la louange dans les jours difficiles »

Voilà comment ma guitare m’a aidée. Ou plutôt comment Dieu s’est servi de ma guitare pour m’aider. L’hiver c’est vraiment une saison difficile. En tout cas pour moi. Mais j’ai retrouvé la pêche et la banane, juste en quelques minutes et en grattant quelques notes. Formidable!

Toi aussi, si l’hiver frappe à ta porte, au sens propre comme au sens figuré, essaie la louange. Guitare ou pas guitare, ça n’a pas d’importance. Youtube, a capella, djembé, piano etc, il faut juste ouvrir nos bouches et nos cœurs et ça va tout seul, c’est l’onction du Saint-Esprit qui fait toute la différence . Et le soleil revient dans nos âmes, nos cœurs et notre esprit. Essaie et tu verras!

De tout coeur avec toi!

Tantely

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.